zoo_bamako_1Il y a 2 jours, avec Pierre, Nino et ma mère (repartie hier soir),
nous sommes allé nous essayer
au Zoo de Bamako...

Situé au dessus de l'arboretum sur la route montant à Koulouba (le palais présidentiel), c'est un ensemble qui a été fondé par Théodore Monod en 46. Voici un lieu dont la vocation est de présenter la biodiversité africaine dans toute sa splendeur et de sensibiliser sur sa fragilité, idéale ballade pour les amoureux, les familles ou les amis des bêtes (possibilité de cocher plusieurs cases).
Un lieu dont la fonction première est d'amener "les espèces animales, végétales et les êtres humains à se rencontrer de façon amicale" nous dit le Dr Keita, directeur du zoo.
C'est sa vocation...
mais ce zoo sera finalement là aussi pour nous rappeler que les vocations sont de bien belles ambitions... mais que tout le monde n'a pas les moyens de les atteindre : cosmonaute c'est bien, mais c'est haut.

parce que passé l'entrée, c'est la désolation...

zoo_bamako_2J'aime autant vous dire que, si vous désirez y faire un tour, mieux vaut avoir le moral solidement harnaché !
Un panneau à l'entrée vous permet de repérer où se trouveront les girafes, éléphants, zèbres, lamantins, hippopotames, les oiseaux, les fauves, les singes... bref, un vrai plan de l'arche de Noé !
Mais l'arche semble avoir coulé depuis un certain temps... ou alors c'est que le Noé s'est barré.
Quoi qu'il en soit, une chose est certaine : par négligence et faute de moyen, personne n'est venu entretenir les naufragés. Un malien qui se désespérait du lieu qu'il avait connu avant la débâcle nous a ainsi confirmé comment les animaux étaient morts les uns après les autres.
Les seules bêtes qui trainent encore leurs guêtres font peine à voir : dans des cages minuscules, plombées par la chaleur et sans la moindre trace d'eau.

zoo_bamako_3

lamantin_bamakoComme symbole du zoo, une pensée émue pour ce lamantin, qui si j'ai bien compris, fut capturé par des braconniers dans le Niger, est mort faute de soin et se retrouve dorénavant embaumé et recouvert d'écritures dans ce sarcophage de verre déglingué.

zoo_bamako_4Et s'enchainent ainsi des visions pittoresques de fauves squelettiques, d'animaux divers mais ayant tous en commun d'être moribonds (ou pour le moins dépressifs !)...

Et juste avant la triste vue du roi lion déchu, allez jeter un oeil sur son parc où s'entassent ses restes (de nourriture, pas du lion !) : si vous aimez les ânes, si vous aimez les têtes, alors l'empilement de têtes d'âne fera sensation !!

Enfin... les pancartes, époustouflantes, ne manqueront pas de vous redonner le sourire !!
La première est à l'entrée, juste à côté de la buvette....

pancarte_zoo_bamako_2

pancarte_zoo_bamako_1    pancarte_zoo_bamako_3

Petite lueur d'espoir tout de même, les structures sont là. Il y a de la place et vraiment moyen de faire quelque chose de bien. Alors avec un peu d'argent en plus, et la volonté d'associations comme AGIR, peut-être arriveront-ils à réinjecter un peu de vie dans ce lieu.
Parce que ça urge, et c'est pas gagné...

A voir : ce petit reportage de 5 minutes de TV5, "les fauves de Bamako malades de la crise"