Nous revoici pour de bon au Mali,
et sur la terre ferme ce coup-ci,
puisque voilà la pinasse amarrée au port de Mopti pour une visite haute en couleurs :

Son chantier naval !

chantier_naval_mopti

Et parmi les planches et les pirogues en cours d'assemblage,
se trouve un spectacle pour le moins hors du commun :

la fabrique artisanale de clous !

fabrication_clous_mopti_4

 

Les pirogues utilisées au Mali sont en effet des pirogues clouées (kango), apparues  probablement (mais c'est incertain) au sud du delta du Niger vers le milieu du 19e siècle. Elle remplaçait alors les pirogues cousues, dont les planches étaient réunies par des cordes de fibres végétales... lesquelles remplaçaient également les pirogues monoxyles traditionnelles, creusées dans un tronc d'arbres...

A ce propos, je vous encourage à jeter un œil sur cet article passionnant de quelques pages (allez, c'est pas long, très facile à lire et c'est même écrit gros !) sur les pirogues de la boucle du Niger (technique, mais aussi charge symbolique etc). Une mine d'information !

Vous y apprendrez également que la réalisation des pirogues à Djenné (c'est de là que c'est particulièrement répandue la technique du kango) nécessitait des forgerons pour la fabrication des clous. Ils appartenaient à une caste d'artisans : les Kullés. Les bozos étaient quand à eux responsables de la fabrication de la pirogue proprement dite.

Je ne sais pas si ceux qui agissent aujourd'hui à Mopti sont encore de ces kullés... quoi qu'il en soit, assister à leur travail vaut sacrément le détour !

La division des tâches y est à l'extrême : toute une chaine d'un travail d'une répétition hypnotisante, pour transformer en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, une boîte de conserve en une collection de clous de formes diverses et variées.

fabrication_clous_mopti_2

Il y a ainsi un premier type qui découpe les canettes et les conserves en pièces métalliques triangulaires...

Le gamin qui tourne inlassablement la roue d'un vélo, actionnant ainsi un système d'aération permettant d'attiser un petit fourneau sur lequel...

Un troisième gars, le forgeron, transformera en 2 temps, 3 mouvements le triangle métallique en un clou parfait.

fabrication_clous_mopti_3

Un surprenant cas d'école du taylorisme, donc : Chaplin s'en serait donné à cœur joie !

Article lié : la fabrication des pirogues à Nouh, page du 7 juin 2008