31 mars 2010

Mardi, dans l'arène de Fatoma

Le mardi à Fatoma, chef-lieu d’un ensemble de vingt-cinq villages et capitale d’un arrondissement dans la région de Mopti, devient pour un temps la capitale peule de toute la sous-région ! C’est ce jour-là en effet que se tient son marché aux bestiaux, le plus grand du Mali. Les propriétaires de zébus et de moutons convergent depuis les environs et les animaux échangés repartent alors dans tout le pays et jusqu’au Burkina Faso ou au Niger voisin. Comme le marché « Dral », deuxième foire aux bestiaux... [Lire la suite]
Posté par Alexandre Magot à 15:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

25 janvier 2010

Des hauts de Hombori

Une vue de la nouvelle ville, avec la grande dune au loin, depuis le vieux Hombori dont nous parlions précédement.Une vue qui nous rappelle qu'il n'y a pas que des Songhaïs à Hombori, loin s'en faut, puisque la région a été initialement peuplée par les Dogons (à lire, cet article dans lequel se trouve toute une histoire d'Hombori), et que d'autres ethnies sont implantées dans le coin : des Touaregs notamment... et des Peuls donc, dont on reconnaît ici les cases semi-circulaires (voir post du 29/03/08).
Posté par Alexandre Magot à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 décembre 2009

Sur les traces d'Hamdallaye

Dans la plupart des villes du Mali, on retrouve un quartier ou une place faisant référence à Hamdallaye (ou Hamdallahi). En arabe, cela signifie "louange à Dieu". Ce nom est en réalité celui de l'ancienne capitale d'un des royaumes les plus puissants de l'histoire de l'Afrique occidentale dont nous allons parler aujourd'hui : celui du Macina.Contrairement à d'autres royaumes ou empires, qui ont été sous l'influence de plusieurs leaders ayant successivement apporté leur empreinte et étendu leurs domaines d'influence, celui... [Lire la suite]
Posté par Alexandre Magot à 19:15 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
21 septembre 2009

Tempête de sable sur la piste de Macina

Puisqu'on en parle, et qu'on n'est pas loin, mettons les voiles vers Djenné !Et je n'emploie pas cette expression par hasard : la première fois que je m'y suis rendu, c'est en empruntant  la magnifique piste qui passe par Kémacina. C'était en février, les pluies n'étaient que de lointains et vagues souvenirs, et nous avions fait route au milieu d'une tempête de sable et de poussière... C'était une atmosphère étrange : de cette brume opaque sortaient des silhouettes aux boubous gonflés par le vent et prêtes à s'envoler,... [Lire la suite]
Posté par Alexandre Magot à 23:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 mai 2009

La journée tire à sa fin...

... dans le village peul d'Inadiatafan, situé dans le désert du Gourma.(à l'intérieur de la boucle du Niger : voir carte) Dormez bien :demain, nous irons voir les éléphants...
Posté par Alexandre Magot à 13:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
22 janvier 2009

Portrait peul

Tout au long de la route qui nous mène de Mopti à Hombori,On voit se succéder des dizaines et des dizaines de troupeaux, parfois comptant des centaines de bétailset guidés par quelques peuls... La surprise d'hier matin : figurez-vous que le dit du Magot est dans le Petit Futé 2009 ! Si c'est pas fou ?!
Posté par Alexandre Magot à 19:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
29 mars 2008

Les peuls

Toujours dans notre tour d'horizon des gens du fleuve, après les bozos, quelques mots sur les peuls.Si les bozos sont les pêcheurs, les peuls, ethnie semi-nomade également, sont les éleveurs. Leurs villages temporaires ressemblent beaucoup à ceux des bozos : là encore il s'agit d'un regroupement de quelques cases de secco (pailles tréssées). Mais chez les peuls la forme caractéristique est cette fois semi-sphérique et non cubique... (ci-dessous, village peul à l'entrée/sortie de Mopti. Le long... [Lire la suite]
Posté par Alexandre Magot à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,