En pensant à Jean-Claude Bourdais...
Qui, en Nouvelle-Calédonie, a décrit l'arbre à bière et l'arbre à souvenir.

Autres terres, autres espèces :
au Mali prospère l'arbre à sac.

C'est... comment dire... pas pareil !

arbre_a_sac_1

L'arbre à sac est une espèce à dissémination principalement anémochore, introduite il y a peu.
Pas plus poétique qu'un sous, sa première description date des années 70.
Ses exigences écologiques sont restreintes : la plante est particulièrement résistante et semble profiter d'un milieu pauvre...
Adventice, et cas d'école d'espèce opportuniste, elle a depuis colonisé presque tous les milieux et se trouve dorénavant aux 4 coins de la planète, et particulièrement ici, au Mali.

Plante pérenne, qui se livre à une reproduction végétative très efficace... elle ne se prête pourtant que peu à la domestication : plusieurs essais furent tentés (en pot comme en jardin) mais ils furent le plus généralement avortés. Il semble que le principal souci soit d'ordre esthétique...

Son utilisation est réduite, si ce n'est après transformation. Sa consommation (alimentaire ou à fumer) est en effet peu conseillée : cette plante, et ses fleurs notamment, présentant une teneur en dioxine très importante.

Ses fleurs aux corolles tortueuses présentent une grande variété de formes et de pigmentations.
On leurs doit de nombreux contes et légendes... peu joyeux...

arbre_a_sac_2

Photos prises par Marie, tout en pensant en JcB, sur la chaussée de Sotuba (Bko)...